Définitions

L’hypnose est un ensemble de techniques qui permet à un hypnotiseur de modifier l’état de conscience d’un individu volontaire, l’hypnotisant, et de lui permettre atteindre un état dit de « transe hypnotique » ou de « sommeil hypnotique ».

La transe hypnotique ou «sommeil hypnotique » ou « état d’hypnose »

Il s’agit d’un état modifié de conscience, au cours duquel votre inconscient est particulièrement suggestible.

Il s’agit d’un état naturel :
Il peut survenir sans qu’on le remarque : on est alors « dans la lune », « ailleurs » ou lorsqu’on fait les choses automatiquement, sans y penser, en « pilotage automatique » comme regarder la télé sans y penser en zappant d’un programme à l’autre.

Disons que si vous êtes parfois capable de faire quelque chose en pensant à autre chose, vous connaissez déjà une forme de transe ce qui vous permettra d’entrer en transe de manière rapide et confortable durant la séance.

Cet état peut aussi être provoqué : L’induction hypnotique

Le rôle premier de l’hypnotiseur est de provoquer un état de transe hypnotique. Pour celà il existe un grand nombre de techniques issues pour la plus part des travaux de Braid et d’Erickson. Parfois, fixer un point précis associé à certains mots ou certaines actions permet d’entrer dans cet état particulier. Le choix des techniques se fait en fonction de la personne et de son objectif et on pour but de lui permettre d’entrer dans un état d’hypnose agréable et productif.

Durant la transe hypnotique, l’inconscient devient plus « suggestible », c’est précisément cette capacité qui donne à l’hypnose son efficacité

Les suggestions

Elle peuvent être directes, (école classique) : « Ferme la fenêtre, s’il te plait », ou indirecte (école Ericksonniène) : «Il fait un peu frais, je me demande si la fenêtre est bien fermée ». De grand débats ont lieu sur le sujet et tous les praticiens ne sont pas d’accord sur le type de suggestions le plus efficace. Je suis personnellement d’avis d’utiliser les deux méthodes en fonction de la personne, de sa situation ainsi que du rapport qui s’est établie entre elle et moi.

C’est durant la phase de transe hypnotique que les suggestions sont les plus efficaces car elles sont adressées directement à l’inconscient, en conséquence, elles agissent sur les comportement sans avoir à passer par la conscience ou la raison.

L’inconscient

Vaste sujet ! Une multitude de livres passionnants y sont consacrés. En simplifiant beaucoup, disons que c’est l’ensemble des processus et contenus du cerveau dont on ne se rend pas compte (être conscient, c’est se rendre compte). Certains chercheurs affirment que rien n’est jamais véritablement effacé de l’inconscient.

Bien que les auteurs et chercheurs ne partagent pas tous la même définition du mot, et toujours en simplifiant énormément, chez Erickson et chez Jung, l’inconscient est un ensemble de ressources et de capacités qui ont pour but de nous maintenir en vie. Il s’agit donc d’une partie positive de notre personnalité avec laquelle il est nécessaire de s’accorder.

Parfois, l’inconscient souhaite être entendu par la conscience. Pour se faire il peut utiliser un grand nombre de moyen, le plus connu a été mis en évidence par Freud dans le fonctionnement des rêves. Mais les rêves ne sont pas le seul moyen, en effet, les maladies psychosomatiques, les phobies, le stress par exemple, sont d’autre moyens que l’inconscient à de signaler à la conscience.

L’hypnose est un moyen de communication avec l’inconscient qui permet de travailler sur l’équilibre entre conscience et inconscient.

La conscience

C’est un processus mental qui utilise des contenus et processus puisés dans l’inconscient et dans l’expérience sensorielle immédiate.

Il est important de noter que notre conscience est limitée en contenu. La plupart des chercheurs considèrent qu’il n’est pas possible d’effectuer consciemment plus de huit taches simultanément, c’est pour cela qu’il est utile d’éduquer notre inconscient. L’apprentissage de la musique passe par un apprentissage de l’inconscient qui rend mécanique certaines manipulations de l’instrument, connaissance des gammes du rythme et de l’harmonie et libère la conscience pour d’autres tâches (intention, création, interprétation, etc.)